Censure au Conseil de l’Europe

lundi 2 juillet 2007

Chargé par l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe de rédiger un rapport sur « les dangers du créationnisme dans l’éducation », M. Guy Langagne n’a pu présenter ses travaux devant cette instance, en dépit de leur approbation préalable par la Commission de la culture, de la science et de l’éducation. Son inscription à l’ordre du jour a été repoussée sine die.

La Fédération Nationale de la Libre Pensée condamne cette décision qui constitue un acte de censure intolérable, imposé par les groupes de pression religieux de tous ordres, à une assemblée politique. Contrairement à ce que les artisans du retour des ténèbres voudraient ériger au rang de dogme officiel, le monde vivant n’a pas été créé ex nihilo en sept jours. Il est le produit de l’évolution, dont Charles Darwin a mis en évidence les mécanismes, dans la lignée des grands hommes de science du 18e siècle, Lamarck et Linné notamment.

La Fédération Nationale de la Libre Pensée exige que le rapport de M. Langagne soit inscrit à la prochaine session plénière de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, en Octobre prochain.

Paris le 2 juillet 2007



Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER