COMMUNIQUE

A PROPOS DE LA QUESTION DES SECTES

lundi 21 janvier 2013
par  federation nationale
popularité : 49%

La Fédération française de la Libre Pensée, à l’occasion de différentes affaires, tient à rappeler solennellement sa position sur la question des sectes.

Pas plus que les commissions parlementaires qui se sont penchées sur le problème, personne ne peut établir une définition juridique d’une « secte » en rapport avec les « grandes » religions. Personne ne peut établir où commence l’une et où finit l’autre. L’inverse étant aussi vrai.

Il est évident que l’actuel débat et confrontation que nous connaissons, en France, en Europe et sur tous les continents, est marqué par la volonté des grandes religions monothéistes, particulièrement l’Église catholique, de protéger leurs parts de marchés dans l’irrationnel.

Il ne saurait être question, en conséquence, pour la Libre Pensée de prêter main-forte aux grands trusts religieux dans leur lutte contre le petit commerce de l’amateurisme ésotérique.

Contre toute législation d’exception !

C’est pourquoi la Fédération nationale de la Libre Pensée s’oppose résolument à toute législation d’exception contre les « sectes ». Tout statut juridique d’exception va à l’encontre de l’égalité républicaine, de la démocratie, de liberté d’expression et d’association.

Il apparaît que la plupart des « sectes » et des membres qui les composent sont tout à fait inoffensifs et ne présentent aucun danger pour leurs fidèles, comme le mentionnent plusieurs rapports parlementaires. Dans certains cas, cela n’est pas vrai, et, entre autre, des manœuvres frauduleuses financières et d’atteinte aux droits et à la dignité des individus se sont manifestées, à l’instar de ce qui se passe parfois dans les « grandes » religions.

D’autant que le Code civil et le Code pénal disposent de suffisamment de ressources juridiques pour que les auteurs de tels faits répondent devant la Justice, de leurs agissements coupables.

Il est aussi normal que les agents des services qui étudient les sectes pour éviter toute dérive préjudiciable à des citoyens, bénéficient du statut protecteur des agents des Fonctions publiques dans l’exercice de leur mission.

Le bras spirituel et armé des USA

Si la question des sectes se pose moins en France que sur d’autres continents, il semble que celles-ci sont souvent l’instrument de grandes puissances étatiques et financières. Comment ne pas voir que les « évangéliques » sont le bras « spirituel » des USA en Amérique latine et en Afrique ? Ces sectes sont le complément religieux du coffre-fort et des instances internationales à leur service. Elles visent à déloger de leur position les anciennes puissances coloniales qui font de l’ombre aux Etats-Unis.

Le récent changement des positions de la Fédération Protestante de France , par rapport à la loi de Séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905, est dû à la présence accrue des évangéliques en son sein. Alors que le Protestantisme, religion opprimée en France, avait apporté tout son soutien à l’œuvre de Séparation ; aujourd’hui sous la férule des Evangéliques, la FPF réclame la modification de la loi du 9 décembre 1905.

Pour la Fédération nationale de la Libre Pensée, il n’y a pas lieu de distinguer entre les « sectes et les religions ». La laïcité de l’École et de l’État, garantie par la loi de 1905 portant Séparation des Églises et de l’État doit s’appliquer pour tous, sans aucune distinction, ni accommodements

C’est comme cela que l’égalité républicaine sera garante de la démocratie, en faveur de tous et au détriment de personne.

Paris, le 21 Janvier 2013


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars 2014 - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur,
Chers amis, chers camarades,
Mes Sœurs et mes Frères,
La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud
La Libre Pensée, plus vieille (...)