Lettre ouverte à Monsieur Jean-Yves Le Drian, président du Conseil Régional de Bretagne

mercredi 27 août 2008
par  federation nationale
popularité : 47%

La Saint-Yves est une fête religieuse et non laïque

Monsieur Jean-Yves Le Drian, vous êtes président de la Région Bretagne et vous entendez faire de la Saint-Yves une fête officielle de « la reconnaissance mutuelle des Bretons entre eux ».

Nul n’ignore pourtant que Saint-Yves est une fête religieuse célébrée notamment à Tréguier par un office dans la cathédrale de la ville. Certains en ont même fait le « saint patron » des avocats.

Nous ne pouvons comprendre que, contre cette réalité, le président de région déclare que « la Saint-Yves est une fête laïque » (Ouest France du 13 janvier 2009). Vous rajoutez même que « la Région accompagnera » cette célébration, ce qui signifie qu’elle financera tout ou partie de l’opération.

En conséquence, selon le décompte publié par le Conseil Régional de Bretagne, 617000 euros ont été affectés pour un programme 2009 qui a compris messes, pardons, cantiques, etc … Ceci est tout simplement illégal.

La Saint-Yves est une fête religieuse et non laïque.

En application de la loi du 9 décembre 1905 garantissant la liberté de conscience de tous les citoyens quelle que soit leur absence ou choix de croyance, et la séparation des églises et de l’Etat qui en est la conséquence, le Congrès de la Libre Pensée vous demande, comme président de Région, de renoncer à cette opération. Nous vous demandons de bien vouloir recevoir une délégation mandatée par notre Congrès et nos Fédérations pour examiner cette situation.

Dans le cas où la Région persisterait à financer cette opération religieuse sur ses fonds publics, nos Fédérations de la Région Bretagne seraient amenées à saisir les tribunaux compétents.


Adoptée à l’unanimité moins une abstention


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER