Intervention d’Europe et Laïcité

Centre d’Action européenne pour la démocratie et la Laïcité (CAEDEL)
mardi 16 septembre 2008
par  federation nationale
popularité : 32%

Chers amis militants de la laïcité,

Pendant longtemps, la République Française a été considérée, en Europe et à l’étranger en général comme la nation la plus en avance en matière de laïcisation. Les contacts nombreux et souvent féconds que nous avons avec les organisations laïques étrangères considéraient notre pays comme jouissant d’une constitution et de lois qui, sur le plan de la laïcité le plaçaient loin devant les autres états….

JPEG - 55.9 ko
Etienne Pion

Cela est resté longtemps vrai, même dans le cadre d’une 5 ème République largement ouverte dès sa naissance aux influences confessionnelles. Mais depuis la venue au pouvoir d’une dérive bonapartiste, la réputation de la France sur le plan de la laïcité institutionnalisée est à restaurer. Les récentes journées d’apparat clérical confirment cette ardente nécessité. …

« France, qu’as-tu fait de ta laïcité ? »...

... pourrait-on dire aujourd’hui. Les dérives ne sont pas récentes et en Europe comme dans le monde, les mutations en cours laissent perplexes ceux qui rêvaient de s’inspirer de notre avance laîque… Et en effet , que n’a-t-on pas entendu, dans les années 80-95 comme discours ambigus sur la laïcité, qu’on affublait d’adjectifs et de termes dévalorisants ? : Sous prétexte d’une prétendue modernisation certains le focalisaient sur l’an 2.000 , puis voulaient relativiser le concept de laïcité par de curieux pléonasmes, de laïcité moderne, ouverte, consensuelle, apaisée. Aujourd’hui la laïcité est victime d’un projet présidentiel visant à la rendre « positive » (ce qui laisse sous entendre que jusque – là elle s’était révélée négative… !) Une véritable entreprise de dénaturation de la laïcité se déploie au gré d’arrière-pensées électoralistes assez méprisables…

Chose curieuse, il y a de cela 3 ans à peine, à l’occasion du 100ème anniversaire de la loi de 1905, tous les milieux institutionnels français, célébraient en d’innombrables cérémonies et manifestations tant publiques que privées, les mérites de la laïcisation républicaine du pays…

Même l’Eglise catholique, longtemps ennemie déclarée de la laïcité et de l’esprit des lumières, y allait de son ralliement apparent, nuancé cependant par l’adjonction de qualificatifs révélateurs…

Aujourd’hui, le nouveau souverain pontife parlant au nom d’un absolutisme théocratique d’un autre âge, soutenu hélas par un Président de la République concordationniste, profite de sa visite en France sous prétexte d’un anniversaire contestable, pour donner (et avec quelle publicité coûteuse !) sa définition de cette Laïcité qu’il n’osait plus condamner . Se fondant sur des principes éthiques qu’il ne pouvait plus condamner ouvertement, (du moins en France), l’ancien cardinal Radzinger devenu pape, déclara que la bonne laïcité exigeait l’ouverture des institutions sur les influences dogmatiques et religieuses, c’est à dire qu’il réaffirmait son attachement au cléricalisme inavoué.

Cette thèse hautement réactionnaire trouve, au sein du monde politique français, européen et mondial ( états-unien notamment) , des défenseurs actifs parmi lesquels s’illustre tristement notre Président de la République, tout imprégné qu’il est d’inspiration bonapartiste. Il alla même jusqu’à dénaturer publiquement la nature et le concept-même de laîcité, au cours de ses voyages aux quatre coins du monde, en sa basilique personnelle de Latran à Rome, à la Knesseth israélienne , à la Cour du roi d’Arabie et en de multiples autres occasions, pour la plus grande indignation des républicains laïques parmi lesquels de nombreux croyants, catholiques ou autres, gênés de tant d’excès….Dans le même temps , le même personnage ne manque pas une occasion de favoriser toutes les formes de fragmentation communautariste de l’unité nationale républicaine, unité rendue possible grâce à la Laïcité institutionnelle.

Toujours dans le même temps le Président de cette République française d’un nouveau genre, effectua un coup de force institutionnel en substituant au refus populaire d’une constitution européenne hautement anti-laïque et foncièrement cléricaliste, un traité concocté dans le cadre d’alliances parlementaires habilement mises en condition… .

Aujourd’hui donc il reçoit officiellement le Pape romain, non avec l’alibi d’un acte diplomatique envers un Etat (ce que n’est pas le Vatican, non membre de l’ONU et non signataire des textes fondamentaux de la coopération internationale) mais dans le cadre d’une réception d’apparat, pleine de dévotion et de soumission envers une puissance dogmatique en croisade pastorale de reconquête.

Les buts en sont connus ; diverses informations venues de différents points d’Europe et d’ailleurs, (de Suède, du Canada et du Mexique notamment) informent qui veut le savoir que l’objectif inavoué de cette visite pontificale est en fait de préparer l’opinion publique française et européenne à l’institution plus ou moins camouflée d’un Concordat de reconquête, déjà à l’étude dans les milieux politiques de la Secrétairie d’Etat romaine , en liaison avec le cabinet sarkoziste et le soutien de réseaux européens de l’Opus Déi.

En 1808, c’était le pape Pie VII qui venait à Fontainebleau bénir le régime napoléonien en échange d’un premier Concordat qui laisse encore des traces en Alsace-Moselle et dans les territoires français d‘outre-mer…

Aujourd’hui, c’est Benoît le 16ème qui vient souffler à l’actuel chef de l’Etat d’une France largement dé-républicanisée, les conditions d’un alignement de l’Euope et de la France dans le sillage politique d’une Eglise romaine reconquérante.

C’est pour cela que notre Mouvement Europe et Laïcité, Centre d’Action européenne pour la démocratie et la Laïcité, organisation fondée depuis plus de cinquante années, a fait connaitre à toutes les forces laîques rassemblées au sein de l’IHEU et de la Fondation humaniste et laîque européenne, ses propositions pour une Charte internationale de la Laïcité. Les instances européennes de Bruxelles en ont eu également connaissance, ainsi bien sûr que leur temporaire Président…qui n’est autre que l’actuel Président de notre République Française. Notre Mouvement continue plus que jamais à œuvrer pour une LAïCITÉ SANS FRONTIÈRES et dans cet objectif il se range avec détermination aux côtés des forces militantes laïques (qui, elles n’ont pas besoin de papes), pour lutter ensemble, dans leurs convergences et leurs diversités, pour une France re-laïcisée , dans le cadre d’une Europe déconfessionnalisée.

Etienne Pion


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars 2014 - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur,
Chers amis, chers camarades,
Mes Sœurs et mes Frères,
La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud
La Libre Pensée, plus vieille (...)