Motion pacifiste adoptée à l’unanimité par le congrès national 2007de la Libre Pensée à Clermont-Ferrand

samedi 14 juillet 2007
par  federation nationale
popularité : 48%

Le congrès national de la Libre Pensée réuni en juillet 2007 à Clermont renouvelle son attachement indéfectible à la Paix, garante du progrès, de la solidarité humaine et de la pensée libre.

Le congrès rappelle la condamnation qu’a faite la Libre Pensée de la guerre qui continue à faire rage en Irak, guerre qui a été délibérément déclenchée par GW Bush et ses conseillers, au prétexte de la possession d’armes de destruction massive par les auteurs présumés des attentats du 11 septembre 2001 à New York. Les concepts religieux d’ « axe du Bien » opposé à un prétendu « axe du Mal » ont servi de couverture idéologique à une agression militaire d’une brutalité inouïe qui a fait et continue à faire des dizaines de milliers de victimes et qui voue le peuple irakien aux exactions sans nom de bandes rivales. Là encore un habillage religieux a fonctionné et continue à fonctionner pour tenter de dissimuler les buts économiques sordides qui sont en jeu.

Par ailleurs, la Libre Pensée n’oublie pas qu’une autre guerre dans cette région du monde, la guerre en Afghanistan, a pris comme alibi le statut de la femme afghane que « l’ingérence humanitaire » devait, paraît-il, libérer de ses servitudes. Le résultat catastrophique d’une telle ingérence est observable par tout un chacun : pas un des problèmes de ce pays n’a été réglé, pas plus celui du statut de la femme que celui de la paysannerie famélique, bien au contraire, et il ne pouvait en être autrement.

La Libre Pensée dénonce la supercherie liberticide de cette « ingérence humanitaire », chère à l’actuel ministre des Affaires étrangères qui s’est rendu tristement célèbre par ses opérations publicitaires dites du « sac de riz » en Somalie et qui, comme véritable gauleiter de l’Union européenne, a présidé un temps au démembrement de l’ex-Yougoslavie.

La Libre Pensée rappelle aussi son souci de voir clairement identifiées les responsabilités dans les monstrueuses injustices générées par les deux guerres mondiales. Elle s’attache en particulier à obtenir la réhabilitation des « fusillés pour l’exemple » dont le souvenir reste ancré au fond de la mémoire collective. Cette monstruosité judiciaire demande réparation. À cet égard le congrès de Clermont mesure le chemin accompli depuis que la Libre Pensée a engagé ce combat il y a quelques années : la déclaration commune sur ce problème de 4 organisations, la LDH, l’ARAC, l’Union pacifiste et la FNLP et la demande d’audience à ce sujet qu’elles ont faite au Premier ministre constituent un remarquable pas en avant.

Plus que jamais il faut faire valoir l’exigence de réhabilitation. Le gouvernement français ne peut exciper d’aucune raison digne de ce nom pour s’y opposer. Désormais le gouvernement anglais a réhabilité par voie législative les « fusillés pour l’exemple » dont l’armée britannique s’est rendue coupable en 1914-18. Rien ne peut donc justifier que le gouvernement français ne fasse pas de même.

Pour y parvenir, le congrès national décide de mandater la CAN sur la proposition suivante à présenter aux autres organisations et notamment aux 3 qui ont entrepris une démarche commune avec la FNLP : ouvrir la perspective d’une manifestation nationale à Rethondes, cette localité symbolique de l’Oise, avec sa clairière et son wagon où furent signés l’armistice triomphaliste du 11 novembre 1918 et, moins glorieusement, celui du 22 juin 1940. À cet endroit, la Libre Pensée propose donc qu’une démonstration populaire ait lieu, début décembre 2007, démonstration qui serait porteuse de la revendication de la réhabilitation des fusillés pour l’exemple.

Considérant que l’année 2007 est le 90 è anniversaire à la fois de la catastrophique offensive du Chemin des Dames et des mutineries qui s’ensuivirent, marquées en particulier par le soulèvement révolutionnaire des soldats russes enfermés dans la camp de La Courtine dans la Creuse, le congrès estime qu’il conviendra de mettre à profit notamment les rassemblements internationalistes anti-guerre dans la période du 11 novembre autour des monuments aux morts pacifistes pour rappeler les événements (refus d’obéissance à des ordres insensés) de mai-juin 1917. Les rassemblements doivent aussi servir à impulser la « mobilisation de Rethondes » au cours du mois décembre car il s’agit d’une période elle-même symbolique, les premières fraternisations entre soldats anglais et français d’une part, et soldats allemands d’autre part, ayant eu lieu lors de Noël 1914.

De surcroît, le solstice d’hiver, origine païenne de Noël, comme fête de la lumière (« sol invictus », soleil invaincu), trouverait là une éclatante commémoration. Tant il est vrai que la lumière naturelle et la justice humaine, incluant l’idéal de la paix mondiale, sont indissolublement liées dans la démarche d’une pensée libre.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER