Obscurantisme…

par Roger Lepeix - secrétaire administratif -
samedi 1er mars 2008
par  federation nationale
popularité : 100%

Les campagnes obscurantistes, qui préparent toujours des plans de régression sociale, s’accompagnent volontiers de confusions volontaires sur les termes employés. Le discours du chanoine Sarkozy au Vatican le 20 décembre dernier en est un bon exemple. D’emblée Nicolas Sarkozy se pose en souverain de la France, dans la continuité d’Henri IV et de tous les « chefs d’Etat français ». Il oublie seulement de préciser qu’il n’est pas le souverain de la France, mais le Président de la République Française, ce qui n’est pas du tout la même chose.

On peut dire que l’histoire de la France a été marquée par l’influence chrétienne et en particulier par les massacres, bûchers, anathèmes, etc… qui ont duré jusqu’au XVIIIème siècle (Chevalier de la Barre, Calas, etc..). Mais on ne peut pas dire que la République Française, issue de la Révolution Française, a des racines chrétiennes. Il s’agit donc d’un avatar de la campagne pour gommer la Révolution Française et ses acquis. Cette campagne prend de multiples aspects, depuis la régionalisation (contre la République Une et Indivisible) jusqu’à la suppression des mots « République Française » sur les timbres !

On retrouve ici le même type de confusion volontaire que celle entre Europe et Union Européenne. Là aussi, l’Europe comme continent a été marquée par une histoire compliquée, dans laquelle l’Eglise catholique a laissé une trace sanglante, mais où les Lumières ont donné une impulsion déterminante à la sécularisation maintenant généralisée. Ce n’est pas le cas de l’Union Européenne, structure politique récente créée par le Vatican et les marchés financiers, dans laquelle les « racines chrétiennes » sont déterminantes et incontournables.

On a tout dit ici ou là sur l’infamie du discours du Latran, donnant les curés comme modèles aux instituteurs comme au bon vieux temps de la loi Falloux. Notons tout de même quelques points moins mis en avant dans la grande presse :
- « ..la religion catholique qui est notre religion majoritaire » : c’est illégal et doublement faux. D’abord il est interdit de faire de tels comptages. Ensuite tout le monde sait que les églises sont vides, et que d’après la définition de l’Eglise catholique elle-même n’est catholique que celui qui croit à tous les dogmes, ce qui réduit la soi-disant « majorité » à presque rien.
- « Les facilités de consommation de plus en plus grandes qui sont celles des pays développés, la frénésie de consommation, l’accumulation de biens.. ». Il semble que Sarkozy parle ici pour lui, et ne mette pas souvent le nez dans la rue…
- « Ce n’est qu’en 2002 qu’elle (la France) a accepté le principe d’un dialogue institutionnel régulier avec l’Eglise catholique ». Nous avions dénoncé cette décision de Lionel Jospin, continuée bien sûr par tous les Premiers Ministres qui ont suivi.

Plus généralement, le discours de Nicolas Sarkozy au Latran peut s’analyser comme une préparation politique de l’application du Traité de Lisbonne, dans lequel les Eglises ont un rôle institutionnel (article 16 C), ce qui rend caduque la loi de 1905. Il se situe dans la ligne du rapport Machelon, proposant de donner une reconnaissance d’utilité publique aux religions qui ont une « activité sociale ».

On ne peut donc que condamner fortement les soi-disant élus du peuple qui le 4 février à Versailles ont ouvertement violé leur mandat pour faire passer les décisions de leurs partis. La Libre Pensée leur avait écrit. Les réponses sont édifiantes. A aucun moment ces élus ne se soucient de ce que peut bien être la position de leurs électeurs, position pourtant exprimée clairement le 29 Mai 2005.

La Libre Pensée n’acceptera pas. Elle a d’ores et déjà, avec d’autres organisations françaises membres de l’IHEU, proposé un axe de bataille aux autres organisations laïques : empêcher tout versement de fonds publics pour les activités cultuelles liées à la visite du pape en France cette année. Un rassemblement laïque international est prévu à Paris le 1er Juin. Les défenseurs de la laïcité et des acquis républicains s’y feront entendre, pour offrir à la majorité des citoyens de ce pays un cadre de résistance. [1]

Le combat de la Libre Pensée ne se réduit pas à la défense de la laïcité. Elle inclut la bataille intransigeante contre tous les obscurantismes, religieux et autres. Un moment fort en sera la généralisation des banquets du « Vendredi-dit-Saint », qui cette année sera le 21 Mars. Partout en France nous dénoncerons et nous combattrons les interdits religieux, qui symbolisent l’alliance de fait du trône et de l’autel dans la volonté d’appliquer les plans de régression sociale. L’Union Européenne est là encore en première ligne pour imposer ce que ses mercenaires appellent « les réformes indispensables ». Nous retrouvons là le lien étroit entre la propagande religieuse et la remise en cause des acquis sociaux. C’est l’un des rôles de la Libre Pensée de montrer comment l’Eglise et les milieux financiers savent s’accorder sur la « réduction du coût du travail », la réalisation des revendications étant reportée dans un paradis que personne n’a jamais vu.

L’un de ces banquets du 21 Mars regroupera plusieurs centaines de convives ; c’est celui qui se tiendra à Paris en ouverture du colloque international de l’IRELP. Les libres penseurs, leurs amis, les défenseurs de la liberté d’expression, se doivent de participer à ce banquet et au colloque de l’IRELP, qui seront des moments importants dans l’organisation de la résistance à la régression sociale.

La Libre Pensée a aussi une action antimilitariste. Avec l’Association Républicaine des Anciens Combattants, la Ligue des Droits de l’Homme, et l’Union Pacifiste de France, elle organise un rassemblement le 17 mai à Craonne, pour exiger la réhabilitation des fusillés pour l’exemple de la guerre de 1914-1918. C’est une question de justice sur laquelle nous ne lâcherons pas. Le Gouvernement anglais a su réhabiliter les fusillés britanniques, nous devons obtenir la même chose en France.

Les combats de la Libre Pensée sont reflétés dans son site web. Ils offrent à tous les citoyens de ce pays la possibilité de participer à la défense des acquis républicains, de s’organiser pour refuser les reculs de civilisation qu’on veut nous imposer. La Libre Pensée appelle au rassemblement dans la clarté. Elle présente ses analyses et ses axes de travail. C’est la responsabilité de chacun de venir la renforcer.


[1La venue du pape étant maintenant annoncée pour septembre, le rassemblement est reporté au 14 septembre


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER