Participez tous
Au grand banquet républicain, libre penseur et laïque

Vendredi 21 mars 2008 – 19 H 30
Lycée Henri IV – 23 rue Clovis 75005 Paris
lundi 11 février 2008
par  federation nationale
popularité : 23%

HIER

Il y a 410 ans, en 1598, Henri IV mettait fin, pour près d’un siècle, aux guerres religieuses qui ensanglantaient le pays, par la proclamation d’un Édit de Tolérance.

Il y a 160 ans, en 1848, les peuples se dressaient dans toute l’Europe pour conquérir leurs libertés et pour en finir avec le despotisme, l’exploitation, l’agiotage et le cléricalisme.

Il y a 140 ans, le 10 avril 1868, se tenait le premier banquet gras libre penseur le vendredi-dit-saint pour protester contre les interdits religieux.

Il y a 103 ans, la République, à l’initiative de la Libre Pensée, de la Ligue de l’Enseignement, du Grand Orient de France, du Parti socialiste de Jean Jaurès, du Parti radical et radical-socialiste, adoptait la loi de Séparation des Églises et de l’État était votée le 9 décembre 1905.

AUJOURD’HUI

La loi de 1905 est remise en cause sans cesse depuis le régime de Pétain. Le Président de la République, Nicolas Sarkozy ne cesse de répéter, de Rome à Riyad en passant par Paris, qu’il faut redonner toutes leurs places aux religions dans les institutions de la République.

Il marche dans les pas du vicomte de Falloux et de sa loi antilaïque et scélérate dont le programme était : « Dieu dans l’éducation, le pape à la tête de l’Eglise, l’Eglise à la tête de la civilisation » et d’Adolphe Thiers, le fossoyeur sanglant de la Commune de Paris, qui préférait les curés aux instituteurs, car « l’école primaire doit servir avant tout à l’éducation et donner à l’enfant les notions éternellement vraies de la religion et de la morale. L’enseignement primaire doit servir à défendre la société contre la révolution ». L’hôte de l’Élysée proclame dans son épître aux paroissiens : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. ». Falloux, Thiers, Sarkozy sont unis par la même détestation des instituteurs laiques.

Le nouveau chanoine de l’Europe vaticane, qui se veut le Commandeur de tous les croyants, peut être satisfait. Contre la volonté du peuple qui s’est soulevé en 1848 pour conquérir le suffrage universel, le Parlement aux ordres, bafouant le droit du peuple à décider de son sort, a ratifié la constitution européenne qui, par son article 16-C, garantit tous les privilèges cléricaux et antidémocratiques des Églises.


Le vendredi 21 mars 2008 :

Au lycée Henri IV

Nous dirons NON au cléricalisme !

Défense de la laïcité !

Ce banquet républicain, libre penseur et laïque se tiendra la veille de l’ouverture du Colloque international de l’Institut de Recherche et d’Études sur la Libre Pensée qui célébrera 1848 – 160 années d’existence de la Libre Pensée. Ce colloque se tient en association avec la Fédération Nationale de la Libre Pensée (France), la Fédération italienne Libero Pensiero Giordano Bruno (Italie), l’Union d’athées et libres penseurs d’Espagne, Ateus de Catalunya (Espagne), le Bund gegen Anpassung (Allemagne), l’Union des Athées (France, Belgique), l’Association des Rationalistes et Libres Penseurs du Cameroun (Cameroun), Nigerian Humanist Mouvement (Nigeria), Het Humanistisch Archief (Pays-Bas), National Secular Society (Grande-Bretagne), Prometheus (Slovaquie), l’Association Polonaise des Rationalistes et l’IHEU (Union Internationale Humaniste et Laïque).

Pour s’inscrire ? Rien de plus simple. L’inscription pour chaque jour du colloque est de 10 euros par jour. Mais, l’inscription pour l’ensemble des activités (banquet, colloque, Actes) n’est que de 55 euros. Cependant, chacun comprendra que les contributions volontaires sont les bienvenues.

Pour tout renseignement, contactez l’IRELP ou la Libre Pensée.


Je m’inscris au Banquet du 21 mars 2008. Prix du repas : 30€ par personne.

Nom : ………………………………………………

Prénom : ………………………………………….

Adresse : ……………………………………………………………………………………………………

Je réserve : ………….. repas. Je verse : ……… (30€ x …..). Chèque à l’ordre de IRELP. (20 rue des pannoyaux 75011 Paris)


Documents joints

banquet de l'IRELP
banquet de l'IRELP

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER