Madame Fleur Pellerin (ministère de la Culture)
Arrêtez le financement et la diffusion de la messe et de toute autre religion
sur France 2

jeudi 12 février 2015
par  federation nationale
popularité : 40%

La Fédération nationale de la Libre Pensée s’associe à cette pétition et elle appelle à sa signature en défense de la loi de 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat qui stipule : « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte ».

Adressée au Ministre de la Culture, madame Fleur Pellerin :
Arrêtez le financement et la diffusion de la messe et de toute autre religion sur France 2

Suite à la récente actualité, des propos du pape et de la suppression d’émissions culturelles sur le service public, je demande au Président de France Télévisions Rémy Pflimlin et à la ministre de la Culture Fleur Pellerin, l’arrêt immédiat de la diffusion et des moyens techniques de France Télévisions mis à disposition des émissions religieuses et de la messe le dimanche matin.

Notre République est un Etat laïque et notre redevance télévisuelle ne peut en aucun cas servir à cette propagande au détriment d’émissions culturelles qui se voient bannies du service public sous prétexte d’économies budgétaires. D’autant qu’il existe une chaîne de télévision TNT créée à cet effet nommée KTO. De plus, il en sera de même pour toutes autres présences des autres religions.

Dans le journal Le Parisien du 13 Oct. 2013, Laure Baudouin (directrice de l’unité émissions religieuses de la chaîne) le précise elle-même, une partie de la redevance audiovisuelle est consacrée à diffuser ce culte religieux pour une poignée de téléspectateurs soit un pic à 1 million alors que nous sommes 65 millions…. « ….Toutes émissions confondues, suivies par 200 000 téléspectateurs en début de matinée pour culminer entre 600 000 et un million pour la messe catholique, France 2 consacre 10 M€ de budget annuel, financés par la publicité, mais aussi par la redevance. Seuls les catholiques participent, via l’association CFRT (Comité français de radio-télévision), au financement du « Jour du Seigneur » et à la retransmission de la messe. … »

De plus, au regard de la déclaration qui suit :

« Cela correspond à la moitié des coûts, ajoute Laure Baudouin, sans en préciser le montant exact. Certains peuvent critiquer ce financement, mais l’arrêt de la diffusion des émissions religieuses provoquerait une telle levée de boucliers de la part des croyants et des institutions religieuses qu’il est tout bonnement inenvisageable. »

Je ne peux que vous renvoyer à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905. ’La République ne reconnaît, ne subventionne, ni ne salarie aucun culte. Cette diffusion sur un média public est une reconnaissance et une aide au prosélytisme religieux. Il s’agit d’une violation du principe de laïcité, à l’heure où tout le monde en parle pour mieux ne pas l’appliquer. Nous demandons la suppression des émissions religieuses sur les chaînes télévisuelles du service public.

 Je vous demande donc de redonner la place CULTURELLE à la tranche horaire du dimanche matin sur la chaîne de service public France 2.

Pour signer


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars 2014 - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur,
Chers amis, chers camarades,
Mes Sœurs et mes Frères,
La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud
La Libre Pensée, plus vieille (...)