Baby-Loup-Garou
à propos de l’appel de l’hebdomadaire Marianne, ’Laïcité : il est temps de se ressaisir !’

mercredi 16 juillet 2014
par  federation nationale
popularité : 83%

Un même discours

Bertrand Dutheil de La Rochère, transfuge du MRC de Jean-Pierre Chevènement et aujourd’hui ’conseiller République et laïcité’ au FN, n’est pas des premiers signataires de ’l’appel d’intellectuels, de politiques et d’acteurs de la société civile’ publié en juin dernier par l’hebdomadaire Marianne. Et à qui pourrait s’en étonner, il répond que même si on le lui demandait, il ne le signerait pas [1].

Pourtant, que disent et que réclament les signataires ? Ceci :

De plus en plus en France, le flou juridique en matière de laïcité, doublé de l’indécision politique, favorise au sein de nombreuses institutions publiques et privées des « accommodements » mal vécus par une grande partie des professionnels et des usagers. Face à ces confusions - qui alimentent les extrêmes - ce sont aujourd’hui bien souvent les décisions prises par des acteurs de la société civile, sans toujours le garant de la loi, qui montrent courageusement la voie à suivre. Ce fut ainsi le cas pour la crèche Baby-Loup comme pour l’entreprise Paprec, en Seine-Saint-Denis, qui s’est dotée d’une charte de la laïcité (…).’ 

Que dit et que réclame le Front National ? Ceci :

Il aura donc fallu six ans de procédure et deux pourvois en cassation pour que s’impose le simple respect du principe de laïcité, inscrit dans les statuts de la crèche Baby-Loup. (…) Le principe de laïcité doit être appliqué sans faiblesse et sans barguigner par les tribunaux. Toute manifestation religieuse ostentatoire est prohibée dans l’espace public. L’extension de ce principe est possible dans la sphère privée sur une base contractuelle. Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine demande le vote, dans les meilleurs délais, d’une loi pour répondre à ces difficultés actuelles d’application.

L’analyse et la revendication sont identiques, certes plus clairement affirmée par de La Rochère : il faut une loi pour l’extension du principe de laïcité dans la sphère privée pour résister à la pression intégriste. Ce qui rejoint la position des néo-laïcistes, tels Alain Seksig et Guylain Chevrier (anciens membres de feu le Haut Conseil à l’Intégration - HCI -, signataires et rédacteurs supposés de l’appel), selon lesquels il y a en réalité trois sphères dans la maison de la laïcité et non deux : la sphère publique, la sphère privée et la sphère sociale. Ils rejoignent en cela Caroline Fourest qui considère que la frontière entre espace public et espace privé est de plus en plus floue et qu’il existe un ’espace civil’ composé de différentes sphères dites de ’contraintes’ - majoritaires - et de ’libertés’ [2].

La seule sphère de liberté individuelle dite ’maximale’, dans l’univers fourestien, c’est le domicile et c’est tout ce qui le distingue de l’univers totalitaire du 1984 d’Orwell. La ’sphère sociale’ de Seksig-Chevrier ou ’l’espace civil’ de Fourest sont en réalité des chemins de traverse pour imposer l’intervention liberticide de l’Etat dans la sphère privée. Le FN, quant à lui, va droit au but : ’l’extension de ce principe [de laïcité] est possible dans la sphère privée sur une base contractuelle.

JPEG - 67 ko
L’univers fourestien

De la même façon, l’appel de Marianne commence par le constat que ’radicaux et orthodoxes issus des trois religions monothéistes [se rejoignent] pour exploiter à leur profit la crise ambiante, remettant notamment en cause les acquis du long combat pour l’égalité des sexes que l’on croyait clos et qui, à notre grande surprise, est à reprendre. 

Nul besoin d’être grand clerc pour comprendre quelle est la religion particulièrement ciblée dans l’amalgame œcuménique des ’radicaux et orthodoxes issus des trois religions monothéistes’. On reconnaît le style jésuitique des membres de l’islamophobe HCI, qui ne se sont jamais remis de son explosion en plein vol. Comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, le HCI avait du reste décrété dans son rapport de 2005 que ’l’islamophobie, c’est-à-dire la peur ou la détestation de la religion islamique, ne relève pas du racisme’.

Dutheil de La Rochère expose l’objet réel d’une future loi autorisant l’intrusion de l’Etat dans la sphère privée :

En matière de laïcité, l’intégrisme islamiste est le seul vrai problème que connaît notre pays. (…) Les pouvoirs publics doivent donc mettre hors d’état de nuire ceux qui, au nom de l’islamisme intégriste, s’attaquent à la laïcité de la République et à la liberté des citoyens.

De La Rochère est à la pétition des anciens du HCI ce que le décodeur est à Canal.

Les zombies du HCI

Parmi les signataires, outre Alain Seksig, on trouve des noms qui laissent songeurs :

  • Guylain Chevrier, ancien chroniqueur de Riposte laïque, ancien membre du HCI. En 2010, année de son départ, Chevrier écrivait sur le site de Riposte Laïque un article ’de fond’ titré : ’L’Appel à une République multiculturelle et post-raciale : l’UMPS met le paquet pour imposer la discrimination positive [3]. ’L’UMPS’ ! ça, c’est une expression qu’on ne trouve pas sous le sabot d’un cheval ! Ou plutôt, si : sous le sabot du palefroi en bronze de Jeanne d’Arc, place des Pyramides à Paris, chaque 1 mai ; vous savez, là où Pierre Cassen et ses amis de Riposte Laïque passent par hasard écouter les discours de Marine Le Pen.
  • Luc Ferry, ancien ministre du gouvernement Raffarin et philosophe. Pour Ferry, le must, c’est la spiritualité laïque, nouveau détournement du concept de laïcité, centré sur la sacralisation de la personne et de la Nature, le retour à l’Homme-Dieu de Feuerbach, à l’Unique de Max Stirner, au Surhomme de Nietzsche, à l’individu Souverain d’Onfray, à la Personne de Mounier, au choix… mais toujours contre l’organisation collective émancipatrice permettant de parvenir à la République sociale.
  • Jean-Luc Petithuguenin, ’ancien catholique convaincu [4], PDG ’laïque’ de Paprec, l’entreprise de recyclage des déchets qui a fait adopter une ’charte de la laïcité’. Chez Paprec, le salaire annuel moyen est inférieur de 45 % au national, le nombre d’intérimaires oscille entre 60 % selon la CGT et 10 % selon le PDG… Il n’y a que le PDG qui se pose la question de la laïcité dans l’entreprise, pour son image de ’patron social’, alors qu’il est un exploiteur de travailleurs immigrés et sans papiers.
  • Michèle Tribalat, la démographe qu’adule Pierre Cassen. Pensez, chiffres et analyses à l’appui, Tribalat développe les analyses pourries de Riposte Laïque avec un peu de parfum pour dissimuler les mauvaises odeurs : ’L’islam bénéficie d’une dynamique démographique plus favorable que le catholicisme : un taux de rétention élevé de la religion parentale, une endogamie religieuse forte, une fécondité plus élevée et une immigration qui va sans doute perdurer. (…) Ajoutons à cela que les musulmans sont très concentrés dans les grandes agglomérations, ce qui accroît leur visibilité et leur capacité de mobilisation.
  • Francis Szpiner, l’avocat UMP des affaires troubles, le défenseur de tyrans notoires, le prototype de l’homme des réseaux de l’ombre, du tireur de ficelles plutôt sales. Quelle conception de la laïcité peut-il bien avoir ?
  • Richard Malka, ’l’avocat visible et écouté [5], le chéri des médias, le défenseur, en vrac, de Charlie Hebdo, de DSK, de Caroline Fourest, de Baby-Loup, et pour qui ’le multiculturalisme [doit cesser] de jouer les idiots utiles de l’obscurantisme et du sexisme’.
  • Perdu au milieu de tout ça, et perdu de manière générale, Jean Glavany, auteur du Guide de la Laïcité, ce manuel qui explique aux élus comment contourner la loi de 1905 tout en prétendant la défendre.
  • Jeannette Bougrab, ancienne Secrétaire d’Etat du gouvernement Fillon, ancienne présidente de la HALDE qui s’était octroyé une augmentation de salaire de 100 % (de 6900 € à 14 000 € !), ancienne chroniqueuse éphémère du Grand Journal de Canal. La jeune Jeannette a les dents longues et son CV laisse supposer les nombreux parquets qu’elles ont rayés. Et quand on a les dents longues, on tourne sa veste aussi facilement qu’on change de chemise. Laïque, Bougrab ? Laïque opportuniste et carriériste, qui soutient Baby-Loup, l’interdiction du voile, etc.
  • Malika Sorel, essayiste, ancien membre du HCI. Boulevard Voltaire, le site frère de Riposte Laïque, fondé par le nouveau maire de Béziers, Robert Ménard, aime Malika Sorel [6] : ’Elle était invitée au « Grand Soir 3 », le 27 novembre, suite aux rebondissements judiciaires dans l’affaire de la crèche Baby Loup. Que cette femme remarquable – qui fut membre du Haut Conseil à l’intégration – ait été conviée à venir s’exprimer sur une grande chaîne publique en dit long sur le malaise qu’engendre, dans notre société, le voile islamique sous toutes ses formes. (…) Malika Sorel-Sutter ne cesse, depuis des années, de dénoncer l’intrusion massive et destructrice, par le biais d’une immigration sans intégration, d’une culture radicalement opposée à la nôtre. (…) Il y va de notre survie.
  • Sihem Habchi, ancienne présidente tyrannique de Ni Putes Ni Soumises [7].
  • Marcel Gauchet, philosophe catholique se prétendant agnostique et qui prône un Vatican III pour réformer l’Eglise catholique, en faire une ’Eglise ouverte’. Facile, selon lui, puisqu’il la voit comme la plus progressiste : ’[L]es évêques français (…) sont beaucoup plus libéraux et beaucoup plus conscients du fait qu’au milieu du recul objectif de l’emprise du christianisme sur la société, il y a dans cette société une écoute du message évangélique plus profonde qu’auparavant. [8] 
  • Martine Cerf, Secrétaire générale d’Egale (Egalité, Laïcité, Europe), est ’sensible aux réflexions de l’ex-mission laïcité du HCI et à l’existence d’une proposition de loi en la matière [9] (…). La montée des revendications religieuses et communautaristes dans les entreprises est une réalité inquiétante pour le vivre et travailler ensemble.’ Martine Cerf est plus que sensible aux réflexions de feu le HCI : elle les épouse et s’en fait la porte-parole.
JPEG - 67.8 ko
babyloupgarou

Ferdinand Buisson expliquait dans la Déclaration de principe soumise au Congrès international de la Libre Pensée à Rome, le 22 septembre 1904 :

La laïcité intégrale de l’Etat est la pure et simple application de la Libre Pensée à la vie collective de la Société. Elle consiste à séparer les Eglises de l’Etat, non pas sous la forme d’un partage d’attributions entre deux puissances traitant d’égale à égale, mais en garantissant aux opinions religieuses la même liberté qu’à toutes les opinions et en leur déniant tout droit d’intervention dans les affaires publiques.

110 ans plus tard, la définition est toujours vraie : la laïcité ne sera jamais la Police de la pensée unique.

Pierre GUEGUEN

[1frontnational.com/2014/06/pourquoi-je-ne-signerai-pas-lappel-de-marianne-laicite-il-est-temps-de-se-ressaisir

[2C. Fourest : La Dernière utopie (Grasset - 2009)

[3ripostelaique.com/L-Appel-a-une-Republique

[4la-croix.com/Religion/Actualite/Jean-Luc-Petithuguenin-patron-laique

[5liberation.fr/societe/2013/10/15/richard-malka-fais-ce-qu-il-te-plaide

[6bvoltaire.fr/marieevealbeck/qui-peur-de-malika-sorel-sutter

[7tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111021.OBS3030/scandale-a-ni-putes-ni-soumises

[8lavie.fr/religion/catholicisme/marcel-gauchet-il-faut-un-vatican-iii-25-09-2012

[9Projet de Françoise Laborde, sénatrice PRG de la Haute-Garonne et vice-Présidente d’Egale, qui introduit dans les Codes de la Santé publique et de l’Action sociale la notion de ’neutralité’ parmi les exigences nécessaires à l’agrément des personnels ou structures. Une révolution…


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER